logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/04/2011

"Le Poilu"

Le soldat-musicien,

Maurice Maréchal

 devenu ambulancier durant la guerre de 14-18.

Son histoire a été contée sur France-musique.

*

Maurice Maréchal,
né à
Dijon le 3 octobre 1892 et mort à Paris le 19 avril 1964, est un violoncelliste français.

Après avoir étudié au conservatoire de sa ville natale, il entre en 1905 au Conservatoire de Paris où il remporte son premier prix de violoncelle en 1911. Trois ans plus tard, la France entre en guerre et le jeune Maréchal, alors âgé de 22 ans est mobilisé. Il raconte son quotidien d'août 1914 à février 1919 dans ses carnets intimes.

*

Dans un premier temps, il est affecté à la musique ce qui signifie qu'au lieu de combattre il peut continuer à pratiquer son art.

Il Prend la décision d'agir en français et s'engage comme ambulancier.

Le violoncelle se retrouve au placard.

Il est sorti dans les moments de pause mais prend l'humidité et pourrit.

Navré, le musicien récupère l'âme de son instrument
(c’est un petit cylindre de bois placé entre le fond et le dessus du violon et qui permet de donner la sonorité – explication grossière de ma part)
et l'archet.

Deux soldats menuisiers  lui fabriquent un nouvel instrument
dans des caisses de munitions
et, à l'étonnement de tous, le son est honnête.

Cet instrument avec lequel Maurice Maréchal joue durant les temps de repos
sera baptisé

"Poilu"

marechal1.jpg
 Je vous présente Maurice et son Poilu


podcast
 il a du leur jouer un prélude de Bach

*

  La violoncelliste Emmanuelle Bertrand
a fait exécuter une copie de ce "Poilu"
et donné un concert avec cet instrument à la Cité de la Musique
en hommage au musicien.

Le Poilu original se trouve au Musée de la Musique

*

marechal.JPG

En savoir plus ?

Clic ---> http://durosoir.megep.pagesperso-orange.fr/html/titres_marechal.htm)

*

scan img210.jpg

"On m'a toujours traité comme un prince, surtout Maurice. Là, je ne comprends pas son attitude. [...]
Avec cette déclaration de guerre, il est devenu fou. Je pendouille dans son dos, semblable à une besace, secoué par les cahots des chemins." 

L'Histoire est narrée par le violoncelle
Le livre comporte deux autres nouvelles sur la 1ère guerre mondiale. 

peut se lire à partir de 10 ans

(c'est dans nos cordes -
de violoncelle, bien entendu)

hebergeur d'image

26/01/2011

positivons

Il y a toujours du positif dans les petits soucis de santé.
(cruralgie - aïe, aïe)

Comme il faut rester au repos, la lecture est une saine occupation.

Je crois que c'est Hélène qui m'avait conseillé "Les piliers de la terre".

Je les avais commandé chez Amazon.

J'ai donc terminé le livre en cours et ai attaqué les piliers. J'avoue m'être régalée. C'est le genre de roman que j'apprécie du moment que cela se situe dans l'Histoire. Notre fils ayant offert à l'Homme "Un monde sans fin", je vais retrouver la ville de Kingsbridge et sa cathédrale avec bonheur

hebergeur d'image

Une chanson ?

Alagna - Dombasle 
podcast
Aïe, pourquoi on s'aime ?

Un peu de classique ?

 Haydn
podcast
"
Les adieux"

A demain

 


 

18/10/2010

Kdo

 La chaudière fonctionne à nouveau.

Elle s’était mise en sécurité sans raison.

A surveiller a dit le Monsieur.

hebergeur d'image

Je me suis offert un superbe livre

 

scan img109.jpg
Empereur Qianlong, vers 1736, Paris, musée Guimet
Portrait attribué à Giuseppe Castiglione

 


podcast
« Amours de papillons »

hebergeur d'image

 

scan img111.jpg

En voici le résumé

 

 

 

hebergeur d'image

 

IMG_0018.JPG

 

hebergeur d'image

IMG_0019.JPG
La cueillette des feuilles de thé, planche extraite de l'album "La culture du thé"
XVIIIè siècle, Rennes, musée des beaux-arts

hebergeur d'image


podcast
« Chant des oiseaux dans la sereine montagne »

 

 Le sommaire

scan img112.jpg

scan img113.jpg

 hebergeur d'image

 

Une dernière image de ce merveilleux livre

IMG_0015.JPG

Ecole de Canton,

"Macao, navires remontant la rivières des perles"

1er tiers du XIXè siècle.

Nantes, musée Dobrée.

 

 

 

 

 hebergeur d'image

Je vais lire cette aventure historique avec délice

mais aussi déception devant la bêtise humaine.

 

Finalement, rien ne change.

Une histoire d’amour entre l’Occident et la Chine

qui se termine par une guerre

à cause de la folie des hommes.

 

Maintenant, c'est une guerre économique.

Non, décidemment, rien de change.

 

  

hebergeur d'image

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique