logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/06/2011

Fontainebleau suite 3

Je vais aller au plus cours, il y a trop de photos

*

Galerie François 1er

François1er texte.jpg
*
IMG_0323.JPG
Nous avons quitté le vestibule de la chapelle et pénétrons dans la galerie
*
IMG_0327.JPG

*

IMG_0330.JPG
*
IMG_0338.JPG

Des fresques peintes directement sur le mur. Leur compréhension est assez difficile car les sujets se rapportent tantôt à la mythologie, tantôt aux vertus du Roi, aux événements de son règne, ou aux pièges qu'il doit éviter. On notera par exemple la fresque de l'Eléphant Royal, symbole de la Sagesse et de la Royauté et, en face, celle de l'Unité de l'Etat où François 1er tient à la main une grenade : la réunion de multiples grains en un seul fruit symbolise les pouvoirs concentrés en une seule main.

*
IMG_0347coupée.jpg
*
IMG_0350 coupée.jpg
*
Salle des Bals

podcast

« The Whitchies’Dance »

salle bals texte.jpg
*
IMG_0389.JPG
au-dessus de la chiminée, vous apercevez l'emblème dHenri II
les 3 croissants entrelacés que l'on trouvera également au château d'Anet
chez Diane de Poitiers
*
IMG_0390.JPG
*
IMG_0391.JPG
*
Sur les fresques se trouvent peintes les initiales de Diane de Poitiers et d'Henri II
Les 2 D formant l'emblème d'Henri.
H&D.jpg
*
à suivre...
aigle_jpeg.jpg
 

20/06/2011

Fontainebleau suite 2

Poursuivons par la galerie des assiettes

(Les résumés sont toujours pris sur internet)

*

IMG_0191_modifié-1.jpg

*

Cette magnifique galerie a remplacé une ancienne terrasse, vers 1840 (sous Louis-Philippe) pour faciliter la circulation entre l'aile Louis XV et les grands appartements. Au plafond et sur les hauts lambris ont été installées vingt et une peintures réalisées par Ambroise Dubois et son atelier vers 1600 ; elles représentent des divinités de la mythologie et des enfants chasseurs. Initialement réalisées à l'huile sur plâtre, provenant de la voûte de la galerie de Diane, déposées sous Napoléon 1er, puis transposées sur toiles, elles valurent à la pièce le nom de Galerie des Fresques.

Louis-Philippe fit également installer des boiseries de style Renaissance, le plafond, et les lambris dans lesquels sont encastrées 128 assiettes connues sous le nom de Service Historique de Fontainebleau (1839 - 1844). Ces assiettes en porcelaine de Sèvres illustrent l'histoire du château de Fontainebleau, ou représentent la forêt, le château à diverses époques, d'autres résidences royales, ainsi que des lieux visités par Louis-Philippe à l'étranger pendant l'Emigration : Amérique du Nord, Angleterre, Sicile.

*

résumé_modifié-1.jpg

*

IMG_0193.JPG

*

IMG_0194.JPG

*

IMG_0189.JPG

*

une musique pour luth d'époque,
très douce

podcast

Compositeur anglais Robert Johnson (1583-1634)

*

IMG_0195.JPG

*

IMG_0199.JPG

*

IMG_0201.JPG

*

Le vestibule de la chapelle et la chapelle de la Trinité

Le mobilier en chêne sculpté a été réalisé au Second Empire, en s'inspirant du décor des portes. Le fauteuil monumental et la table étaient destinés aux huissiers.

*

L'origine de cette chapelle remonte à la fondation d'un couvent de Trinitaires (Pères Rédempteurs de l'ordre de la Sainte Trinité) à cette même place par Saint Louis. Par la suite, incorporée au domaine royal, cette chapelle a fait l'objet d'une complète reconstruction à partir de la Renaissance. Comme beaucoup de chapelles de palais, celle-ci s'organise en deux niveaux, avec une tribune, où le Roi et la Reine se tenaient généralement (sauf aux grandes fêtes, où ils étaient en bas), et des balcons (ornés pour les princesses, plus simples pour les musiciens).

La majeure partie de ce décor étonnant date d'Henri IV et de Louis XIII. On est notamment surpris par l'audace picturale du plafond, illustrant la Rédemption de l'Homme au travers de peintures très vives, "à la composition tourmentée" (L'Apparition de Dieu à Noé, au-dessus de la tribune, L'Annonciation, au-dessus du choeur, et au centre Le Christ du Jugement dernier), entourées par les rois de Juda, des prophètes et des vertus. Le tableau d'autel (1642) a été peint par Jean Dubois, et représente la Sainte Trinité au moment de la déposition de croix.

C'est au sculpteur Francesco Bordoni que nous devons le maître-autel, ainsi que le dallage en marbres multicolores, et les statues des saints patrons de la famille royale : Saint Charlemagne et Saint Louis.

*

Une vidéo sera moins indigeste

 

Clic sur le haut-parleur pour la musique : extrait du Magnificat de Bach

*

aigle_jpeg.jpg
à suivre ...

17/06/2011

Fontainebleau - suite 1

Je vais essayer de suivre la chronologie de la visite

*

Nous allons commencer par l'antichambre de la galerie des fastes
(naturellement, j'ai puisé les détails sur internet car le sujet est vaste)

*

Située à droite après l'escalier de stuc, cette pièce commence la visite du Château. Assez sombre, semblant précéder la visite, elle attire rarement l'attention du visiteur. Il devrait pourtant remarquer le décor de la pièce (datant de Napoléon III), de même que le vitrail et les deux vases ornés, l'un de guerriers, et l'autre de femmes entourées d'amours (Ces vases sont en porcelaine de Sèvres). Dans ce vestibule, on peut aussi remarquer la présence de divers tableaux qui restituent l'aspect qu'avait la pièce à la fin du Second Empire, notamment deux peintures de Jean Lemaire (1598 - 1659), artiste influencé par Poussin, Danse de femmes dans un palais et Péristyle d'un palais en ruine (face aux fenêtres, en haut). On peut voir aussi (quand il n'est pas en restauration) Mignonne et Sylvie, 1728, commandé à Jean Baptiste Oudry par Louis XV qui désirait avoir les portraits de ses chiens favoris (ici, deux levrettes de la meute du roi).

IMG_0066.JPG
Ce poêle, personne n'en parle mais je l'ai vu de suite en arrivant,
en belle céramique.
Na !
*
J'avoue, au début de la visite, avoir négligé de photographier certains taableaux

IMG_0072.JPG
je n'ai pas mis les autres vases, l'éclairage ne favorisant pas la prise de photo.

*
IMG_0073.JPG
Le grand vitrail installé dans la baie centrale est intitulé L'Artiste. C'est une oeuvre du maître - verrier Laurent Charles Maréchal, exécutée à Metz, et achetée par Napoléon III, à l'Exposition Universelle de 1867. Agrandi du chiffre de l'Empereur et de la date, il fut installé à cet emplacement en 1869.
*
Passons dans la galerie des fastes :
-

Le visiteur découvrant la pièce se demande un instant ce qui peut mériter un nom aussi flatteur. La découverte des tableaux exposés suffit à le renseigner : la plupart représentent des scènes marquantes de la vie du château. C'était là l'idée de Napoléon III lorsqu'il fit construire la pièce, à l'emplacement d'un escalier et d'un vestibule, afin de relier la Galerie des Assiettes, qui lui fait suite, à l'aile Louis XV. Son projet n'a pas été entièrement réalisé, mais parmi les tableaux exposés aujourd'hui, plusieurs répondent à son idée

 

chiens01.jpg
Les monarques avaient une passion pour la chasse et donc leurs chiens.
Je mets 3 tableaux particulièrement beaux.
*
chiens02.jpg
*
chiens03.jpg
*
Je pense que "La Chasse" de Clément Janequin s'impose

podcast
contemporain de François 1er
aigle_jpeg.jpg
à suivre...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique