logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/06/2010

Amboise, le parc et chapelle St Hubert

 

Si je privilégie le diaporama
pour ce type de visite, c’est qu’il y a beaucoup de photos
et que j’ai du mal à les trier.
Toutes montrent un point intéressant,
en ce qui me concerne.

**

Je ne mets pas non plus la musique automatique
parce-que cela se met en route même si l’on
regarde une autre note. Personnellement
cela m’agace et je pense qu’il en est de même
pour certain(e)s d’entre vous.

**

Le diaporama commence par la Chapelle Saint-Hubert
dans laquelle se trouve la sépulture de
Léonard de Vinci.

Ensuite, en sortant de la chapelle, nous parcourrons
le jardin.

**

à Clic sur le haut-parleur en bas à gauche du diapo, pour la musique

**

La Chapelle Saint-Hubert

En remontant la rampe autrefois empruntée par les gardes à pied, nous accédons aux terrasses du Château Royal d'Amboise d'où nous profitons d'une vue panoramique sur le
 Val-de-Loire.

La chapelle, dédiée à Saint-Hubert, saint patron des chasseurs, est bâtie sur les fondations de l'ancien oratoire érigé sous Louis XI et est achevée par son fils, le roi Charles VIII. Cette chapelle destinée à l'usage privé des souverains, est de style gothique flamboyant. Cette chapelle doit notamment sa notoriété à la présence de la sépulture de Léonard de Vinci, mort à Amboise le 2 mai 1519.

**

Le Parc

Dans la partie basse du parc, le buste blanc de Léonard de Vinci est érigé à l'emplacement de la collégiale Saint-Florentin (édifice roman du XIIème siècle) où il fut initialement inhumé. Ses ossements furent transférés dans la Chapelle Saint-Hubert après la démolition de l'édifice au XIXème siècle.

Tournant le dos au fleuve en direction du sud, des allées rythment l'ancien parc romantique qui a cédé la plce à un jardin contemporain : vignes de muscat, cyprès, buis et chêne-vert composent un paysage toscan si cher aux souverains de la prériode de la renaissance.

Sur la terrasse, dominant le cèdre du Liban, le Jardin d'Orient honore la mémoire des compagnons de l'Emir Abd-el-Kader décédés à Amboise.

**

Une petite vidéo prise du haut de la tour des minimes
du château d'Amboise.

**

Nous avons vu deux orchestres dans des quartiers différents.
Celui-ci était juste au-dessous du château.

**

Bon dimanche

13/06/2010

Amboise - Le château

Après notre visite du château de Cheverny,
nous sommes partis en direction d’Amboise.

Au cours du trajet, nous sommes passés devant le château
de Chaumont

Chaumont.jpg

Puis nous avons traversé Candé sur Beuvron
et de ce petit pont nous avions une très belle vue
sur la ville

Candé sur Beuvron1.JPG
**

à Clic sur le haut-parleur en bas à gauche du diapo, pour la musique

**

 Vues extérieures des logis du château

Ces deux corps de bâtiments en angle droit marquent bien la transition entre le style gothique tardif français de "l'aile Charles VIII" (située dans le prolongement des remparts) et celui de la renaissance de "l'aile Louis XII et François 1er" (3ème étage de l'aile perpendiculaire)

**
Amboise, première expression architecturale de la
Renaissance en Val de Loire
Charles VIII, né à Amboise, ordonne la construction de la chapelle Saint-Hubert, des logis du roi et de la reine et des deux tours cavalières. Cette construction, de style gothique flamboyant, débute avant son départ pour les campagnes d'Italie. Plus tard, François 1er, puis Henri II, feront évoluer les bâtiments selon le goût italien.
**
La salle des gardes
Ce passage permettait de contrôler l'accès à l'étage occupé par le roi
**
La salle des gardes nobles
Des nobles assuraient la garde rapprochée du souverain. Cette pièce contrôlait l'accès de l'escalier menant à l'étage supérieur.
**
La salle des tamourineurs
Cette salle correspond à l'emplacement d'une "chambre à parer" du roi.
La Cour était souvent itinérante et le mobilier suivait les déplacements.
La salle "des tambourineurs" évoque les nombreuses fêtes et bals donnés au château à l'époque des rois Valois.
**
Les appartements Louis-Philippe
Louis-Philippe reçoit le château de sa mère Louise-Marie-Adélaïde de Bourbon-Penthièvre.
Le futur roi des français en 1830 (1773-1850) acquiert 46 maisons qui entourent alors de château pour les faire démollir et dégage ainsi les remparts.
Le logis du roi est décoré au goût du temps.
**

Concert dans la rue

**

Fin de la visite

Plus tard, nous visiterons le jardin

Bonne journée

09/06/2010

Cheverny - Le château

Le voici enfin ce superbe château.

Je préviens :

* toutes les photos ne sont pas parfaites
mais je les ai toutes mises
parce-que tout ce que j'ai vu était très beau.

* il y en a 114 à 4s chacune = 7mn 60

* accompagnées de Mozart - concerto n° 2 - rondo andante

**

Cela va vous demander de la patience

**


--> Clic sur le haut-parleur pour la musique

Il a fallu que je ruse pour récupérer le diaporama
kizoa a fait le coup de la panne.

**

Cheverny fut construit entre 1626 et 1635 par Henri Hurault de Cheverny, Lieutenant Général des Armées du Roi de France, dont le propriétaire actuel, le marquis de Vibraye, est le descendant. Comme à Chenonceaux et à Azay-le-Rideau, ce fut la châtelaine, Marguerite Gaillard, qui dirigea la construction.
Ils en ont confié la réalisation à l'architecte Jacques Bougier (dit Boyer de Blois), qui avait assisté Salomon de La Brosse dans la construction du château de Blois. La décoration a été achevée par la fille d'Henri Hurault et de Marguerite, la Marquise de Montglas, dans les années 1650. Elle a été confiée au sculpteur et menuisier Hevras Hammerber et au peintre Jean Mosnier (1600-1656), tous deux également originaire de Blois.

**

Au sujet du régulateur :

il est décoré de bronzes ciselés par Caffieri ; toujours en état de marche :
il marque les heures, les minutes, les secondes ainsi
que le jour, la date et les phases de la lune.

**

Salon des tapisseries

Je n'ai pu prendre correctement les tapisseries,
elles sont protégées par des panneaux de plexiglas.

Dans le salon où sont le régulateur et la commode Boulle,
il y a 5 tapisseries des Flandres tissées au 17ème siècle.

**

La bibliothèque

Son mobilier Premier Empire avec un bureau estampillé Jacob,
principal fournisseur de Napoléon 1er.

Elle contient 2000 livres avec des collections complètes.

**

La salle à manger

est composée de 34 panneaux de bois, peints par Jean Monier, qui
illustrent le roman de Cervantes, Don Quichotte,
très à la mode au 17ème siècle.

**

La salle d'armes

Est la plus grande pièce du château.
La décoration, sans restauration, revient toujours à Jean Monier

Les coffres de voyages sont du 17ème siècle.
La malle recouverte de cuir de Cordoue a appartenu à Henri IV.

**

Demain, le parc

**

Bonne journée

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique