logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/09/2010

Complément de visite

En traversant Les Andelys

Nous sommes passés devant la collégiale Notre-Dame.

Je n’ai pas résisté à en faire le tour

et à prendre quelques photos

malgré le peu de recul pour avoir le monument dans sa totalité.

IMG_0110.JPG

*

IMG_0106.JPG

*

IMG_0104.JPG

*

Je n'ai pas eu le loisir de voir l'intérieur mais j'ai trouvé un lien comportant de belles photos

*

Édifice remarquable du Grand-Andely, la collégiale Notre-Dame fut érigée du XIIIe au XVIIIe siècle. Les deux tours de la façade occidentale confèrent au monument une stature particulièrement imposante. Elles encadrent trois portails, eux-mêmes mis en valeur par la magnifique rosace qui les surplombe.

*

Pour en savoir plus

http://www.linternaute.com/voyage/france/haute-normandie/...

 

*


podcast

Rossini – Stabat Mater « Quis est homo »

*

 

 

 hebergeur d'image

07/09/2010

Château-Gaillard des Andelys


Comme toujours, clic sur le haut-parleur si cela vous dit

*

Château Gaillard est une forteresse médiévale en ruine qui se situe au cœur du Vexin normand, à 100 km de Paris sur la commune des Andelys (Eure). Il constitue un morceau d'histoire de France qui domine la vallée de la Seine, mêlant Richard Cœur de Lion et les rois maudits en haut d'une falaise de calcaire. Château-Gaillard a plus de 800 ans. Il devrait son nom à Richard Cœur de Lion qui, le voyant achevé, aurait dit « Que voilà un château gaillard ! ».

*

Pour en savoir plus clic

clic --> http://monet-picture.com/andelys/chateau-gaillard/gaillar...

*

Richard installe le château sur un éperon rocheux dominant la Seine d'environ 90 mètres. Le site n'est toutefois pas l'endroit le plus haut du secteur puisqu'au sud-est s'étend un plateau qui le domine de 50 mètres.

Construit en moins de deux ans (1196-1198) sur un éperon de 200m de long sur 80m au plus large ; 45000 livres ;2300 ouvriers : 4700 tonnes de pierres ; 100 à 120m au-dessus du niveau de la Seine. Tour maîtresse de 8m de diamètre interieur et 18m de hauteur ; muraailles de 3 à 4 m d'épaisseur ; 6 sièges victorieux.

Le système défensif dépassait de loin la seule forteresse que nous voyons aujourd'hui et bloquait littéralement le fleuve. Au pied du château, le bourg fortifié de la Couture (embryon du Petit Andely) avait été créé. De là, un pont enjambait la Seine et prenait appui sur une île fluviale qui accueillit un petit château polygonal (le château de l'île). Quelques centaines de mètres en amont du fleuve, une triple rangée de pieux empêchait la descente des navires (l'estacade). Deux mottes castrales servaient d'avant-postes : la tour de Cléry sur le plateau et celle de Boutavent dans le vallée. Au centre, poste d'observation magistral et imprenable, le Château-Gaillard (appelé aussi château de la Roche / de la Roque en normand). L'ensemble avait pour vocation de verrouiller la boucle de la Seine en amont de Rouen en cas de danger.

*

IMG_0049 coupée.jpg

*

IMG_0053maquette chapelle.jpg

*

45 tour maîtresse dessin.jpg

*

47 puits.jpg

*

IMG_0046coupée.jpg

*

IMG_0051 coupée.jpg

*

IMG_0050coupée.jpg

 

*

IMG_0054tour des latrines.jpg
 

*

 

panorama du Château-Gaillardcadre.jpg

panorama côté Seine
*

Le soleil nous accompagnait, donnant une chaleur douce.

Nous avons pu apprécier la beauté de ce site.

J'ai glané d'autres renseignements lors de cette visite mais

je les donnerai une autre fois afin de ne pas lasser le lecteur

qui aura déjà eu le courage d'aller au bout de cette note

*

Un peu de musique ?


podcast
Tzigane hongrois

 hebergeur d'image

24/08/2010

Parlons du château

château dourdan (3).jpg

Le château

Dourdan se développe dès la période gallo-romaine grâce à la production de céramique. À la fin de l'époque carolingienne, le territoire appartient à Hugues le Grand, qui y meurt en 956. Considéré parfois comme le berceau de la dynastie capétienne, Dourdan devient ville royale en 987, lorsque Hugues Capet est sacré roi. Un château y est attesté sous le règne de Louis VI. La forteresse, qui offre une position avancée au roi, est destinée à contrecarrer les ambitions des barons détenant les seigneuries de la région. Vers 1220, Philippe Auguste fait construire un nouveau château. Très riche, le domaine est souvent donné en douaire ou en apanage, ou engagé par le roi. Les plus célèbres possesseurs en sont Blanche de Castille, Louis d'Évreux, Jean de Berry, François de Guise, Sully, Anne d'Autriche et la famille d'Orléans. L'enceinte urbaine, élevée après le développement des nouveaux quartiers prolongeant la ville médiévale autour de l'église, et incluant le château, est probablement due à Jean de Berry. L'architecture des tours subsistantes, dont les embrasures de tir sont destinées à des armes à feu de petit calibre, témoigne d'une construction, réalisée à l'initiative de la bourgeoisie, datant des guerres de Religion, dans la seconde moitié du XVIe siècle. Sous l'Ancien Régime, Dourdan est le siège d'un bailliage. Pendant la Révolution, la ville devient le chef-lieu de district. Avec l'Empire, elle perd de son importance au profit de Rambouillet. Alors que le développement du bourg est suspendu au cours du XIXe siècle, Dourdan connait un nouvel essor au milieu du XXe siècle, favorisé par la transformation du monde agricole, l'implantation d'une zone industrielle et la construction d'immeubles collectifs.

blason dourdan blog.jpg
chateau donjon-dourdan.jpg

Le donjon

Isolé par des fossés, le donjon est la pièce maitresse du château. Sa facture générale et sa dimension, de 13,6 mètres de diamètre et d'une hauteur initiale d'environ 30 mètres, sont typiques des grosses tours philippiennes élaborées par les maitres d''uvre du roi. Percés de deux portes, ces tours sont munies d'un pont-levis, relayé par une passerelle non mobile, en bois. Les voûtes d'ogives, le puits, la cheminée du premier étage, les escaliers dans le mur et la latrine de charpente, en surplomb, caractérisent les donjons de l'époque. Le rez-de-chaussée, avec ses fours à pain, sert de cuisine, le premier étage fait office de chambre, et le dernier niveau abrite une salle de guet. L'absence d'archères indique que le donjon ne jouait pas un rôle actif dans la défense du château. En effet, la ' tour du roi ' revêt une importance davantage symbolique que militaire. La partie supérieure de l'édifice, avec ses hourds, ses créneaux et ses combles, a disparu. Des prisonniers célèbres, tels que Jeanne de Bourgogne et La Hire, compagnon de Jeanne d'Arc, ont séjourné dans le donjon. Au XVIIIe siècle, l'édifice devient une prison royale. Les ' sorciers ' et la ' bande à Renard ' y sont notamment enfermés. Installée dans le château en 1791, la prison départementale est transférée à Poissy en 1852.

Photos et textes proviennent d'internet

comme vous devez vous en douter.

*

 

Les Très Riches Heures du Duc de Berry représente le livre des heures, tel qu'il a existé dans la plus pure tradition médiévale. Il s'agissait en fait d'une collection de textes pour chaque heure liturgique de la journée -d'où le nom de cette oeuvre-, qui incluait également des textes et écrits supplémentaires. Calendriers, prières, psaumes et messes y étaient d'ailleurs fréquemment inclus.

Les Très Riches Heures est une pièce absolument unique et merveilleuse, archétype véritable de l'Art Gothique. C'est une des premières fois dans l'histoire artistique, que le calendrier sert de base à un ornement et à un raffinement aussi poussé dans les détails. Les miniatures sont remarquables dans leur disposition dans l'enluminure, ce qui laisse penser, d'après le style, que l'un des auteurs de ces enluminures avait visité l'Italie, tout en donnant une place importante aux peintures descriptives des paysages du Nord.

Les douzes enluminures ont été peintes entre 1412 et 1416, et constituent indiscutablement un chef oeuvre de la culture française du Moyen-âge. En terme d'importance culturelle ou historique, on pourrait sans doute comparer les Très Riches Heures au chef d'oeuvre de Leonardo Da Vinci, La Joconde, représentant ainsi un travail d'enluminure tout à fait exceptionnel.

 

Je remets un diaporama dont vous ne vous souvenez peut-être plus.

à « Clic »  sur le haut-parleur en bas à gauche du diapo, pour la musique

ci-dessous, un lien très explicite

 

http://medieval.mrugala.net/Enluminures/Tres%20Riches%20H...

A demain

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique