logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/12/2010

Près de l'âtre

Etant donné que l'on nous annonce la froidure pour demain,

je vous invite à rester près du feu avec nous.

Justine, après avoir pris la place du chef de maison,

ne vous cédera certainement pas son fauteuil

mais cela ne nous empêchera pas de nous installer près du foyer,

de boire un thé, un café, un chocolat,

comme vous voulez.

Nous vous attendons.  

 

Nous écouterons un peu de musique

podcast
 Beethoven “Sonate à Kreutzer”
Yehudi Menuhin

*

et aussi

podcast
« Sweet Georgia Brown »

 *

ainsi nous passerons un bon moment ensemble.

Il vous faudra du courage pour quitter ce coin douillet

et repartir chez vous.

*

Lorsque vous serez partis,

l'Homme reprendra ses mots croisés

et moi ma broderie

IMG_0046.JPG
J'avais tout laissé de côté mais depuis qu'il fait froid,
je sors moins et travaille un peu.
Je suis contente d'être arrivée à l'angle,
cela me souciait.
hebergeur d'image

A demain

01/12/2010

Emprunt

J'ai reçu un diaporama powerpoint avec de très belles photos de fleurs.

Entre chaque diapo, est inséré du texte: un poème.

Personnellement, je n'aime pas les diaporamas qui ont trop de texte,

aussi, j'ai dissocié les deux.

Afin de ne pas m'approprier les photos,

 j'ai mis le texte avec le nom de son auteur(e); (ça non plus je n'aime pas)

sous le diaporama. 

         Ç  clic sur le haut-parleur pour la musique

  

hebergeur d'image

 

Hier encore,

J’avais vingt ans

Je m’amusais avec la vie

Je croyais que j’aurais tout mon temps

Je ne savais pas que la vie

Nous filait entre les doigts

Aussi vite qu’une poignée de sable.

Hier encore,

J’avais trente ans, j’occupais tout mon temps

Les enfants, la maison, le conjoint, le travail

Les journées passaient sans que j’ai eu

Le temps d’en profiter même un peu

C’était la course contre la montre

Hier encore,

J’avais quarante ans,

Je n’ai pas eu le temps de voir grandir les enfants

Le travail, les tracas de tous les jours

Je cherchais un peu de répit mais

Le ménage, les courses

Que le temps passe vite

Mais où m’amène-t-il ?

Hier encore,

J’avais cinquante ans, les enfants partis chacun faire leur vie

Maintenant Grand Parent

J’essaie de ralentir pour déguster ce temps de privilège qui m’a été donné pour revivre un peu à ma manière.

Cette nouvelle vie…..mais toujours le travail, la maison…..

Je me fatigue plus rapidement car la vie me pousse parfois si vite que le matin rejoint le soir, le temps d’le dire.

Aujourd’hui,

À soixante ans je prends le temps de contempler la vie.

Je me donne du temps même si je travaille encore.

J’arrive à trouver du temps pour m’offrir des petits plaisirs.

Je sais que c’est le moment présent le plus important.

Car demain reste toujours un incertain…..

Avec  mon homme, on se parle du temps qu’on n’a pas vu passer.

On se parle de nous sans trop regarder en arrière

Puisque notre vie est là maintenant.

J’ai appris à faire une pause…..

Cette petite chose que j’avais jadis oubliée.

Que le temps est bon quand on le regarde, qu’on le touche.

Qu’on le caresse même s’il nous a fait vieillir

On ne peut s’en passer.

Il nous prend la main et nous entraîne vers d’autres lendemains.

Hier encore,

J’ai eu vingt ans…..

Mais aujourd’hui je sais que le temps est en sursis.

Que je dois vivre le temps qui m’est prêté.

Alors avant que ma vie se décompose et que mon temps se fane, j’adoucis mon regard sur quelque chose…..

Ma vie…..

Hier encore j’avais vingt ans.

Maintenant je sais ce qu’est le temps.

 

«  Hier encore »

Auteure de ce poème:  Diane L. (Énaid)

 

hebergeur d'image 

Passez une agréable journée

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique