logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/01/2011

15/20

Hopital_des_Quinze-Vingt_1567_Paris.jpg

Moyen âge

L'hospice des quinze-vingts a été fondé vers 1260 par saint Louis (Louis IX de France) sans que l'on connaisse le détail et l'époque précise de cette fondation. Il était alors situé rue Saint-Honoré au coin de la rue Saint-Nicaise, sur une pièce de terre appelée Champourri[1]. Le nom de Quinze-Vingts veut dire trois cents (15 × 20 = 300) dans le système de numération vicésimal et, de fait, l'hospice comprenait trois cents lits. Le but était de recueillir les aveugles de Paris qui étaient fort en détresse. Le fait que lors de la septième croisade, qu'il mena, certains des Croisés eurent les yeux crevés joua certainement un rôle dans cette fondation.

Le pape Clément IV recommanda cette institution aux prélats dans une bulle datée de 1265, en les invitant à favoriser les quêteurs qui demandaient l'aumône pour ces pauvres. La gestion de l'établissement semble toutefois avoir laissé à désirer :

« Je ne sais trop pourquoi le roi a réuni dans une maison trois cents aveugles, qui s'en vont par troupes dans les rues de Paris, et qui, pendant que le jour dure, ne cessent de braire. Ils se heurtent les uns contre les autres, et se font de fortes contusions; car personne ne les conduits. Si le feu prend à la maison, il ne faut pas en douter, la communauté sera entièrement brûlée, et le roi obligé de la reconstruire à de nouveaux

frais. »

Ancien régime

En 1779, sous le règne de Louis XVI, le cardinal de Rohan le fit transférer à son emplacement actuel, rue de Charenton, dans l'ancienne caserne des « Mousquetaires noirs » (du nom de la couleur de leurs chevaux) qui avaient été supprimés en 1775. Il modifia le système d'administration et porta le nombre d'aveugles à huit cents.

780px-Caserne_Quinze-Vingts_1809.jpg
Caserne abritant l'Hôpital des Quinze-Vingts, estampe de 1809
*

Après la révolution

En l'an IX de la république (1801) on réunit à l'hospice des quinze-vingts, l'institut des jeunes aveugles fondé par Valentin Haüy en 1784. Devenue l'Institut national des jeunes aveugles (INJA), cette institution fut ensuite transférée rue Saint-Victor, puis au 56 boulevard des Invalides en 1843.

Dans les bâtiments reconstruits à partir de 1957, le Centre hospitalier national d’ophtalmologie (CNHO) des Quinze-Vingts est toujours un hôpital spécialisé dans les maladies des yeux. Il ne fait néanmoins pas partie de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Une partie de l'ancienne caserne des Mousquetaires Noirs fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 26 décembre 1976.

681px-Martyrdom_of_SS_Crispin_and_Crepinien chapelle des15_20.png
 Chapelle de l'hôpital des Quinze-Vingts :
Vitrail du Martyre de Crépin et Crépinien
(XVème siècle)
*

Développement

L’Histoire continue à faire de cet hôpital un précurseur en ophtalmologie avec la création de l’Institut de la vision, véritable pôle d’excellence européenne, qui a ouvert ses portes en mars 2008 sur le site de CNHO, 17 rue Moreau à Paris. Il a été labellisé comme projet structurant du pôle de compétitivité d'envergure mondiale Medicen.

Cette « immense ruche de verre de 6000 m² » a été créée grâce à un partenariat exemplaire : dès 2002, le Professeur José-Alain Sahel (chef de service au CHNO des Quinze-Vingts et directeur de l’Institut) et son équipe ont donc œuvrés aux côtés de trois grandes institutions : l'Inserm, l'université Pierre-et-Marie-Curie et le CHNO des Quinze-Vingts, en liaison avec plusieurs services hospitaliers (Fondation Ophtalmologique Rothschild, Hôpital Lariboisière, AP-HP), pour faire sortir de terre un pôle de recherche de dimension internationale sur les maladies oculaires.

Sa réalisation a été assurée dans le cadre d'une participation public/privé avec le concours financier du CHNO des Quinze-Vingts, de l'Inserm, de l'université Pierre-et-Marie-Curie, du Conseil régional d'Île-de-France, de la Ville de Paris, de l'AFM, de la Fédération des aveugles et handicapés visuels de France, de la Foundation Fighting Blindness (USA), de la Fondation ophtalmologique Rothschild, de la commission européenne, de la Fondation pour la recherche médicale, de l'Agence nationale de la recherche, de la fondation NRJ et de la fondation Bettencourt-Schueller avec l'appui de la Caisse des dépôts et consignations et de l'ICADE[6].

Il doit, dans un premier temps, accueillir douze équipes d’experts en ophtalmologie et huit entreprises dont les missions seront de découvrir et de tester des traitements innovants contre les pathologies oculaires.

***

Pris sur wikipédia

***

543px-2003_11_27_Photo02_043_Paris_XII_Hopital_des_Quinze-Vingt_reductwk.jpg
Lundi 31/01 à 11 heures
L'Homme a rendez-vous
Nous serons à l'heure
*

30/01/2011

un coup d'oeil en passant

Cela faisait longtemps que je n'avais mis le nez dans le jardin.

Une envie subite m'a prise d'aller regarder le sol autour des allées.

Et voilà !

IMG_0002.JPG
Anémones en bouton
*
IMG_0007.JPG
primevères
c'est le seul pied, ne rêvons pas !
*
Jacques Offenbach
podcast
2ème suite pour 2 violoncelles
*
1ère anémone.jpg
pour le plaisir des yeux
*
Joseph Haydn
podcast
String Quartets Op. 33
*
Bon dimanche.jpg
hebergeur d'image

29/01/2011

fait froid

jardin copie.jpg

hebergeur d'image


podcast
Lynda Lemay "Un paradis quelque part"

hebergeur d'image


podcast
Jean Ferrat "Un jour, un jour"

hebergeur d'image


podcast
El Barberillo de Lavapies "Jota des étudiants"

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique