logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/10/2010

Arc en ciel ou fario ?

 

Ni l'une, ni l'autre.

Maligne la truite de Schubert

Plus fine mouche que celle qui l'appâte,

elle va filer après l'avoir narguée.

 hebergeur d'image

 

 

Le Quintette en la majeur, D. 667 « La Truite » est le seul quintette avec piano composé par

 Franz Schubert.

L'œuvre a été composée en 1819, alors que Schubert n'avait que 22 ans cependant, elle ne fut pas publiée avant 1829, soit un an après sa mort. L'effectif instrumental est original : il comporte un piano, un violon, un alto, un violoncelle et une contrebasse (et non pas un piano et un quatuor à cordes comprenant deux violons).

La pièce est connue sous le nom « La Truite » car le quatrième mouvement est un thème varié sur un lied de Schubert, die Forelle (la truite), lui-même inspiré d'un texte de Schubart*. Le quintette aurait été écrit pour Sylvester Paumgartner, un violoncelliste amateur, qui aurait suggéré à Schubert d'introduire des variations dans ce Lied]. On peut retrouver des variations sur des Lieder dans deux autres pièces de Schubert, La jeune fille et la mort, ou la fantaisie Wanderer.

hebergeur d'image 

 


podcast

« La truite » Thème et variations

*

Christian Friedrich Daniel Schubart

(24 mars 1739 - 10 octobre 1791), poète allemand, naquit à Obersontheim en Souabe.

Pour en savoir plus à http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Friedrich_Daniel_S...

  *

une interprétation française des paroles

il en existe d'autres mais celle-ci colle bien

 

Voyez au sein de l'onde

Ainsi qu'un trait d'argent

La truite vagabonde

Braver le flot changeant

Légère gracieuse

Bien loin de ses abris

La truite va joyeuse

Le long des bords fleuris

La truite va joyeuse

Le long des bords fleuris

 

Un homme la regarde

Tenant l'appât trompeur

O truite prends bien garde

Voici l'adroit pêcheur

Sa mouche beau mensonge

Est là pour t'attraper

Crois-moi bien vite plonge

Et crains de la happer

Crois-moi bien vite plonge

Et crains de la happer

 

La mouche brille et passe

La truite peut la voir

Glissant à la surface

De l'onde au bleu miroir

Soudain vive et maligne

La truite au loin s'enfuit

Pêcheur en vain ta ligne

S'agite et la poursuit

Pêcheur en vain ta ligne

S'agite et la poursuit

  

hebergeur d'image

Commentaires

Coucou la Geneviève !
Waouh ! tu m'as replongé dans le temps , le temps de l'école à la campagne ,
où j'ai appris cette chanson "la truite vagabonde" , avec les paroles que je
ne me souvenais plus entièrement , je l'ai rechanté , merci !
Bon samedi bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 02/10/2010

Grâce à ta musique "la truite de Schubert", j'ai eu mes quelques minutes de bonheur. J'aurai ainsi une bonne journée. Merci
J'ai aussi réussi à chantonner les paroles et cela m'a fait du bien.

Gros bisous,

Écrit par : Aliette | 02/10/2010

L'un des premiers morceaux qui m'a fait aimer la musique... classique (ou la musique... tout court !).
Je ne savais pas qu'il y avait aussi un SchubArt !

Bon week-end,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 02/10/2010

voici le 3éme essais pour arriver sur ton site
super 'la truite'
si tu as la sérénade je suis preneur
bon dimanche pour tous

Écrit par : cheval pour tous | 02/10/2010

voici le 3éme essais pour arriver sur ton site
super 'la truite'
si tu as la sérénade je suis preneur
bon dimanche pour tous

Écrit par : cheval pour tous | 02/10/2010

Un air qu'on connait bien et que l'on prend plaisir à réécouter....
Bonne soirée
Bisous
Anita.

Écrit par : Anita | 02/10/2010

Bonne piqûre de rappel....pour le temps où j'apprenais le piano et où on répétait inlassablement La Truite......Il y a longtemps...longtemps....
et il y a toujours des poètes.....pour nous faire rêver!!!!!


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 02/10/2010

J'ai en tête une chanson bien plus légère que ce lied qui célèbre aussi la Tuite de Shubert !

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 03/10/2010

je vais faire la fine bouche et jette le pavé dans la mare aux truites, je trouve ces variations un peu ternes et lentes, ensemble un peu lourd, (les cordes surtout )
je les aime plus ondoyantes et agitées, comme le flot, le piano fait ce qu'il peut pour pimenter cela, mais ? ...
de quelle interprétation s'agit -il ?
c'était ma truite au bleu du jour
je suis une râleuse intervertébrée ! ! !!!!! !
tu vas crier : Arête, arête ! bon, j'arrête ! ! ! !

Écrit par : framboisine | 03/10/2010

Je l'aime bien dans mon assiette aussi avec des amandes.
Je chantais aussi la chanson , faux mais tan pis!!!!
Bisous de nous deux à vous.
ps. très bon les chocolats.

Écrit par : Anne-Marie | 03/10/2010

Je ne connaissais pas toute la chanson.

J'ai bien aimé retrouver la musique et y joindre les paroles.
Bises.
Josiane

Écrit par : josiane | 04/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique