logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/03/2010

La Feuille

la feuille.jpg
Né à Paris, le 1er janvier 1766.
Il fut arrêté comme émigré après un court séjour en Angleterre ; beau-frère de Regnaud de Saint-Jean d'Angely, il participa au 18 Brumaire et obtint des faveurs du premier Consul et de l'Empereur, se rallia aux Bourbons en 1814 et fut député de Paris et ministre de l'Instruction publique par intérim pendant les Cent-Jours. Poète, fabuliste, auteur tragique de l'école de Ducis (Germanicus, etc.), il fut nommé membre de l'Institut dans la troisième classe le 27 septembre 1799, section de poésie, et placé dans la deuxième classe à l'organisation de 1803, occupant le fauteuil du marquis de Montesquiou-Fézensac ; il reçut le comte Pierre Daru.
L'ordonnance de 1816 le proscrivit et l'exclut de l'Académie où il fut remplacé par le duc de Richelieu. L'année suivante l'Académie lui témoigna sa sympathie en souscrivant à ses œuvres qu'il faisait éditer en Belgique ; le 3 mars 1818, le duc de Richelieu étant ministre et directeur trimestriel de l'Académie celle-ci adressa une supplique au Roi pour lui demander le rappel d'Arnault qui rentra en France en 1819. Le 5 février 1829, il fut réélu membre de l'Académie en remplacement de Picard, et reçu le 24 décembre suivant par Villemain. Il reçut P.-P. de Ségur et Jay, et fut nommé secrétaire perpétuel le 23 mai 1833 en remplacement de François Andrieux. En 1828, Arnault avait sollicité de l'Académie l'élection de son fils à un fauteuil ; ce fut lui que l'Académie élut et le fils d'Arnault fut nommé préfet ; malgré cela, Arnault désigna son fils, par testament, pour lui succéder, mais l'Académie ne le nomma pas. Arnault opposa une très vive résistance à l'école romantique ; il fit partie des compagnons du "Déjeuner de la Fourchette", a laissé les Mémoires d'un sexagénaire, et fit partie de la Commission du Dictionnaire.
"Écrivain il se recommande encore aujourd'hui par de véritables mérites : ses quatre volumes de Souvenirs sont d'une très agréable et instructive lecture ; ses tragédies pour être appréciées, ont besoin de se revoir en idée et de se replacer à leur moment ; mais ses Fables, ses Apologies, plaisent et parlent toujours". (Sainte-Beuve). Directeur des Beaux-Arts et de l'Instruction publique sous Lucien, puis sous Chaptal.
Une Causerie de Sainte-Beuve
Mort le 16 septembre 1834.
arnault1.jpg
**
podcast
Anne Sylvestre
« La femme du vent »
**
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Commentaires

Coucou la Geneviève !

Non je ne vois pas la pub sur ma note , Aliette m'a dit la même chose et là ça m'énerve je ne la vois pas .
Je ne connaissais pas cet écrivain et c'est bien d'en parler . Il y en a tellement à cette époque là peu connu .
Bon vendredi bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 19/03/2010

De beaux vers, une jolie chanson.....de l'érudition, que demander de mieux en ce matin de soleil!!!



Merci et bises
hélène

Écrit par : hélène | 19/03/2010

bonjour geneviève,

merci de ton passage : chez nous aussi certains jeunes dans les années 55-60 encore rentraient dans les blockhaus et y trouvaient malheureusement encore des armes et munitions, qui parfois provoquaient de grands malheurs.

Dominique

Écrit par : papydompointcom | 19/03/2010

bonjour, je passe te dire que j'ai vu l'academie sur FR3, je n'arrive pas à écouter la musique je vais repasser quand mon mari aura fini d'écouter sa radio...
au risque de choquer les membres de l'éducation nationale, j'aime mieux l'intitulé "instruction publique" d'autrefois c'était moins ambitieux, mais le but etait dans l'intitulé.
merci d'avoir parlé de cette personne dont j'ignorais tout.
amitiés

Écrit par : josette | 19/03/2010

J'aime beaucoup Anne Sylvestre. Quant à ce monsieur je ne connaissais rien de lui, tu nous as appris bien des choses aujourd'hui, merci.
Bises et bonne soirée
Biche

Écrit par : Biche | 19/03/2010

Je ne connaissais pas non plus... Peut-être aurait-il connu plus de célébrité s'il s'était rallié au mouvement romantique. Bizarre, pour un poète et écrivain de cette époque de n'avoir pas été tenté par ce genre littéraire.

Bonne soirée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 19/03/2010

Holala !!! je ne connais pas grand monde dans tout ça mais le comte Pierre Daru, général sous Napoléon Ier, sauf erreur généalogique de ma part, c'est de la noblesse d'empire ...Celle qu'il est convenu d'appeler "la petite noblesse" ...un nobliau, un gentillâtre, un noblaillon...on ne se cotôie pas ..
Bonne soirée

Écrit par : Zorg | 19/03/2010

Merci pour cette superbe note , Antoine Vincent Arnault aurait été plus agréablement connu , s'il n'avait écrit que des poèmes .Toi tu l'as trouvé pour nous ." La Feuille " en est un très joli , ainsi que la chanson " la Femme du vent " ....
Pas de vent ici aujourd'hui en cette " journée du sommeil ".
Nous les avons précédé sans le savoir .Toi avec ta gentille note , avec les pêcheurs de perles et moi sur mon blog avec mes délires .
Bonne nuit Geneviève . bises .
huguette .

Écrit par : macary huguette | 19/03/2010

ce vent m'intéresse; je le copie
merci
bonne soirée

Écrit par : henri | 19/03/2010

je découvre et j'aime et je vais m'endormir avec Anne Sylvestre Bonne nuit Bises brigitte

Écrit par : fleurbleu | 19/03/2010

Bonne journée Geneviève et merci de nous faire découvrir des personnages dont nous ignorions l'existence.
Bises en espérant que la pluie ne gâchera pas notre congé dominical.
Henri./.

Écrit par : henribambelle | 20/03/2010

Bon Printemps pour tous

la douceur est là

bon dimanche sous un ciel sans nuages

Écrit par : pour tous turf | 20/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique